« Et puis Paulette… »

 

Et puis Paulette… est un beau livre. De ceux que l’on referme le coeur léger.

Il s’agit ici de la vie des gens, la vie comme on l’aime, un peu brute mais riche de tellement de surprises.

On y rencontre Ferdinand, retraité solitaire et grand père des Lulus, deux petits garçons dont les parents s’épuisent au travail et se perdent de vue.

La route de Ferdinand va croiser celle de plusieurs personnages et le termes de personnages n’est pas choisi au hasard. En effet, Marceline la voisine, les soeurs Lumières, Guy, Muriel et Kim ont tous des choses à cacher mais surtout beaucoup à offrir.

Les uns après les autres, ils viennent habiter la ferme de Ferdinand, ils lui redonne vie dans une magnifique cacophonie de personnalités.
Et puis il y a Paulette…

Un roman qui rappel ceux d’Anna Gavalda dans la précision des sentiments et dans la beauté des âmes.
Le roman se lit vite, peut être un peu trop et facilement, juste comme il faut, mais on sait en le fermant qu’il est de ceux que l’on relira.

Je le conseille à ceux qui aime décrypter les émotions, à ceux qui sont touchés par la beauté des rencontres et par les aléas merveilleux de la vie.

Barbara Constantine aux éditions Calmann-Levy – janvier 2012 – 320 pages

 

Note:

One thought on “« Et puis Paulette… »